"Je viens de proposer à M. (Olaf) Scholz (le chef de file du SPD), en accord avec les Verts, de nous rencontrer demain pour une discussion entre nous trois, et cela aura lieu", a annoncé le président du FDP, Christian Lindner, lors d'une conférence de presse. Verts et FDP, les deux partis faiseurs de chancelier après les élections du 26 septembre, semblent ainsi pencher pour une coalition avec les sociaux-démocrates et non les chrétiens-démocrates de la CDU-CSU, arrivés deuxièmes aux élections. "Pour nous, une coalition 'jamaïcaine' (avec les chrétiens-démocrates) reste une option viable en termes de contenu", a expliqué M. Lindner. Mais les conservateurs, tombés à un niveau historiquement bas aux élections, sont affaiblis comme jamais et une majorité d'Allemands, selon les sondages, souhaite qu'ils fassent une cure d'opposition. Dans ce contexte, les libéraux du FDP ont accepté la proposition des Verts de mener des discussions en priorité avec les sociaux-démocrates. Les écologistes ont en effet annoncé mercredi matin qu'ils privilégiaient un attelage dit "feu de signalisation" avec le SPD et les libéraux et proposer aux deux partis de tenter de s'entendre pour bâtir une coalition à trois formations, ce qui serait une première depuis 1950. (Belga)

"Je viens de proposer à M. (Olaf) Scholz (le chef de file du SPD), en accord avec les Verts, de nous rencontrer demain pour une discussion entre nous trois, et cela aura lieu", a annoncé le président du FDP, Christian Lindner, lors d'une conférence de presse. Verts et FDP, les deux partis faiseurs de chancelier après les élections du 26 septembre, semblent ainsi pencher pour une coalition avec les sociaux-démocrates et non les chrétiens-démocrates de la CDU-CSU, arrivés deuxièmes aux élections. "Pour nous, une coalition 'jamaïcaine' (avec les chrétiens-démocrates) reste une option viable en termes de contenu", a expliqué M. Lindner. Mais les conservateurs, tombés à un niveau historiquement bas aux élections, sont affaiblis comme jamais et une majorité d'Allemands, selon les sondages, souhaite qu'ils fassent une cure d'opposition. Dans ce contexte, les libéraux du FDP ont accepté la proposition des Verts de mener des discussions en priorité avec les sociaux-démocrates. Les écologistes ont en effet annoncé mercredi matin qu'ils privilégiaient un attelage dit "feu de signalisation" avec le SPD et les libéraux et proposer aux deux partis de tenter de s'entendre pour bâtir une coalition à trois formations, ce qui serait une première depuis 1950. (Belga)