"Si le nombre d'infections s'emballe malgré nos efforts en matière de dépistage, alors les personnes non vaccinées doivent s'attendre à devoir réduire leurs contacts. Accéder à certains lieux comme les restaurants, cinémas et stades, même en possession d'un test négatif, pourrait ne plus être possible car les risques pour tous seraient trop élevé", a développé M. Braun. Toutefois, pour ce médecin de formation, si les vaccins administrés actuellement protègent efficacement contre le variant Delta - plus contagieux - du coronavirus, un nouveau confinement ne sera pas nécessaire. Le directeur de la chancellerie a rappelé que les vaccins protégeaient bien contre les formes graves de Covid-19. "Les personnes vaccinées jouiront d'une plus grande liberté que les non vaccinés, c'est certain", a-t-il conclu. Environ 60% de la population allemande a reçu au moins une dose de vaccin, tandis qu'un peu plus de la moitié est considérée comme étant complétement vaccinée, grâce à une deuxième dose. (Belga)

"Si le nombre d'infections s'emballe malgré nos efforts en matière de dépistage, alors les personnes non vaccinées doivent s'attendre à devoir réduire leurs contacts. Accéder à certains lieux comme les restaurants, cinémas et stades, même en possession d'un test négatif, pourrait ne plus être possible car les risques pour tous seraient trop élevé", a développé M. Braun. Toutefois, pour ce médecin de formation, si les vaccins administrés actuellement protègent efficacement contre le variant Delta - plus contagieux - du coronavirus, un nouveau confinement ne sera pas nécessaire. Le directeur de la chancellerie a rappelé que les vaccins protégeaient bien contre les formes graves de Covid-19. "Les personnes vaccinées jouiront d'une plus grande liberté que les non vaccinés, c'est certain", a-t-il conclu. Environ 60% de la population allemande a reçu au moins une dose de vaccin, tandis qu'un peu plus de la moitié est considérée comme étant complétement vaccinée, grâce à une deuxième dose. (Belga)