Les expertises médicales réalisées à Berlin, ainsi que celle des médecins de Moscou, suggèrent "très vraisemblablement un cas d'empoisonnement", a indiqué Kai-Uwe Eckardt, médecin au grand hôpital de la Charité à Berlin lors d'une conférence de presse. "Il se trouve hors de danger", a-t-il ajouté, même s'il est toujours en soins intensifs. Il est conscient et peut s'exprimer. Le militant de 30 ans, qui a également la nationalité canadienne, était arrivé dans un état qualifié de "grave" à Berlin à bord d'un avion médicalisé dans la nuit de samedi à dimanche, accompagné de membres de sa famille et en provenance d'un hôpital de Moscou. Ses proches avaient dénoncé une tentative d'assassinat par empoisonnement, pour le punir d'avoir envahi la pelouse pendant la finale de la Coupe du monde de football en Russie. (Belga)

Les expertises médicales réalisées à Berlin, ainsi que celle des médecins de Moscou, suggèrent "très vraisemblablement un cas d'empoisonnement", a indiqué Kai-Uwe Eckardt, médecin au grand hôpital de la Charité à Berlin lors d'une conférence de presse. "Il se trouve hors de danger", a-t-il ajouté, même s'il est toujours en soins intensifs. Il est conscient et peut s'exprimer. Le militant de 30 ans, qui a également la nationalité canadienne, était arrivé dans un état qualifié de "grave" à Berlin à bord d'un avion médicalisé dans la nuit de samedi à dimanche, accompagné de membres de sa famille et en provenance d'un hôpital de Moscou. Ses proches avaient dénoncé une tentative d'assassinat par empoisonnement, pour le punir d'avoir envahi la pelouse pendant la finale de la Coupe du monde de football en Russie. (Belga)