Cette région surtout agricole représente, avec 2,3 millions de personnes, moins de 3% de la population totale allemande. Mais le résultat sera suivi de près car il s'agit de l'avant-dernier scrutin avant l'élection législative du 24 septembre où la chancelière Angela Merkel briguera un quatrième mandat. Les bureaux de vote ouvrent à 08H00 locale (même heure en Belgique) et fermeront à 18H00 avec de premières estimations publiées immédiatement après. L'Etat est tenu depuis 2012 par les rivaux directs de la CDU d'Angela Merkel dans la course à la chancellerie, les sociaux-démocrates du SPD. Selon le dernier sondage de la télévision publique ZDF, ces derniers ne sont crédités que de 29% des suffrages contre 32% aux démocrates-chrétiens d'Angela Merkel. Les sociaux-démocrates pourraient donc perdre la direction du gouvernement régional, d'autant que les scores prédits aux autres formations ne pourraient leur laisser que peu de marge de man?uvre pour former une coalition. Une défaite du SPD marquerait un "tournant" en faveur d'Angela Merkel, estime le quotidien Die Welt. "Ce serait la première fois depuis son arrivée à la chancellerie en 2005, que la CDU réussirait à reconquérir l'un des nombreux Etats régionaux perdus pendant cette période", souligne-t-il. Après le Schleswig-Holstein viendra pour les sociaux-démocrates un test encore plus important la semaine suivante, avec une élection régionale prévue le 14 mai dans leur fief de Rhénanie du Nord-Westphalie, l'Etat le plus peuplé du pays. (Belga)

Cette région surtout agricole représente, avec 2,3 millions de personnes, moins de 3% de la population totale allemande. Mais le résultat sera suivi de près car il s'agit de l'avant-dernier scrutin avant l'élection législative du 24 septembre où la chancelière Angela Merkel briguera un quatrième mandat. Les bureaux de vote ouvrent à 08H00 locale (même heure en Belgique) et fermeront à 18H00 avec de premières estimations publiées immédiatement après. L'Etat est tenu depuis 2012 par les rivaux directs de la CDU d'Angela Merkel dans la course à la chancellerie, les sociaux-démocrates du SPD. Selon le dernier sondage de la télévision publique ZDF, ces derniers ne sont crédités que de 29% des suffrages contre 32% aux démocrates-chrétiens d'Angela Merkel. Les sociaux-démocrates pourraient donc perdre la direction du gouvernement régional, d'autant que les scores prédits aux autres formations ne pourraient leur laisser que peu de marge de man?uvre pour former une coalition. Une défaite du SPD marquerait un "tournant" en faveur d'Angela Merkel, estime le quotidien Die Welt. "Ce serait la première fois depuis son arrivée à la chancellerie en 2005, que la CDU réussirait à reconquérir l'un des nombreux Etats régionaux perdus pendant cette période", souligne-t-il. Après le Schleswig-Holstein viendra pour les sociaux-démocrates un test encore plus important la semaine suivante, avec une élection régionale prévue le 14 mai dans leur fief de Rhénanie du Nord-Westphalie, l'Etat le plus peuplé du pays. (Belga)