Les organisateurs tablaient sur 20.000 personnes pour ce défilé qui se tient à l'occasion de Newroz, le jour de l'An selon le calendrier kurde. La manifestation s'est déroulée dans le calme mais selon une porte-parole de la police de Francfort, des drapeaux et des pancartes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit, ont été aperçus, ainsi que des portraits du leader historique, Abdullah Öcalan. La police a précisé ne pas être intervenue pendant la manifestation pour saisir ces drapeaux afin de ne pas provoquer d'éventuels incidents. Mais elle a indiqué avoir notamment pris des photos qui pourront éventuellement servir plus tard à entamer des poursuites. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé lundi la chancelière allemande Angela Merkel de "soutenir les terroristes", nouvelle escalade dans les relations envenimées qu'entretiennent depuis plusieurs semaines Ankara et Berlin. La Turquie accuse de longue date l'Allemagne de donner refuge à des militants de la cause kurde notamment. Berlin a jugé ces accusations aberrantes. L'Allemagne abrite la plus grande diaspora turque dans le monde mais aussi une importante communauté kurde. (Belga)

Les organisateurs tablaient sur 20.000 personnes pour ce défilé qui se tient à l'occasion de Newroz, le jour de l'An selon le calendrier kurde. La manifestation s'est déroulée dans le calme mais selon une porte-parole de la police de Francfort, des drapeaux et des pancartes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit, ont été aperçus, ainsi que des portraits du leader historique, Abdullah Öcalan. La police a précisé ne pas être intervenue pendant la manifestation pour saisir ces drapeaux afin de ne pas provoquer d'éventuels incidents. Mais elle a indiqué avoir notamment pris des photos qui pourront éventuellement servir plus tard à entamer des poursuites. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé lundi la chancelière allemande Angela Merkel de "soutenir les terroristes", nouvelle escalade dans les relations envenimées qu'entretiennent depuis plusieurs semaines Ankara et Berlin. La Turquie accuse de longue date l'Allemagne de donner refuge à des militants de la cause kurde notamment. Berlin a jugé ces accusations aberrantes. L'Allemagne abrite la plus grande diaspora turque dans le monde mais aussi une importante communauté kurde. (Belga)