Le cabinet de la gouverneure d'Anvers Cathy Berx communique l'information jeudi. Les "algues bleues", ou cyanobactéries, sont naturellement présentes dans la plupart des plans d'eau où il y a peu de courant, comme les étangs. Quand leur développement est encouragé par des phénomènes climatiques comme des chaleurs et sécheresses prolongées, elles peuvent aussi se répandre dans des canaux, comme c'est le cas actuellement. Quand elles deviennent dominantes, elles peuvent être dangereuses pour la santé des hommes et des animaux. C'est pourquoi on interdit alors tout contact avec l'eau, ainsi que sa captation pour irriguer des cultures ou hydrater le bétail. L'interdiction introduite pour le canal Dessel-Turnhout-Schoten concerne la portion entre Brecht et Schoten, entre les écluses 2 et 10. Toute activité récréative, comme le kayak, la pêche, etc., y est proscrite. La navigation de plaisance reste en revanche autorisée. Récemment, des mesures similaires ont été édictées à Leeuw-Saint-Pierre, Grimbergen et Vilvorde, pour certains tronçons du canal Charleroi-Bruxelles et du canal de Willebroek, à Ninove pour la Dendre, et sur le canal Bocholt-Herentals. (Belga)