"Ce geste, qui ne pouvait en aucun cas constituer un précédent, devait toutefois reposer sur une base légale solide, ce que le Comité de gestion ne semble pas avoir pu établir avec certitude", a poursuivi la ministre. Selon cette dernière, enfin, "le plus important reste - de loin - que toutes les familles aient reçu leur argent dès le lundi 11 février, et que toutes les mesures soient prises entre Famiwal et sa banque pour que tout soit rentré dans l'ordre dès les paiements du 8 mars, ce qui semble en bonne voie." (Belga)