La Cour des comptes a calculé pour la première fois précisément le montant des capitaux qui n'ont pas été régularisés lors des vagues de régularisation fiscale de 2006 et 2013. Elle a analysé tous les dossiers introduits avant d'opérer différentes corrections. Notamment pour éviter que les dossiers impliquant de gros montants ne faussent le calcul. "Cela donne un montant de 4,26 milliards d'euros de revenus mobiliers, ce qui représente par déduction 44,7 milliards de capitaux sous-jacents. Mais seuls 2,51 milliards d'euros (5,6%) de cette somme ont été régularisés", conclut la Cour des comptes dans son rapport. "Hier (mardi), la secrétaire d'Etat au Budget Eva De Bleeker (Open Vld) affirmait que nous allions devoir nous serrer la ceinture ces 10 prochaines années. Ce discours est inaudible", réagit Ahmed Laaouej. "Il faut en faire davantage en matière de lutte contre la fraude fiscale et le blanchiment d'argent. Il y a clairement 40 milliards d'euros provenant de l'économie souterraine ! Il faut aller chercher l'argent là où il se trouve." Le chef de groupe PS appelle dès lors le gouvernement, et singulièrement au ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) à saisir le Collège pour la lutte contre la fraude fiscale et sociale, comme le stipule l'accord de gouvernement. Il demande également au ministre "d'avancer sur la transparence du secteur bancaire." Enfin, "j'ai également écrit à la présidente de la commission Finances (Marie-Christine Marghem, ndlr) pour demander l'audition de la Cour des comptes et mener un débat sur ces chiffres." (Belga)

La Cour des comptes a calculé pour la première fois précisément le montant des capitaux qui n'ont pas été régularisés lors des vagues de régularisation fiscale de 2006 et 2013. Elle a analysé tous les dossiers introduits avant d'opérer différentes corrections. Notamment pour éviter que les dossiers impliquant de gros montants ne faussent le calcul. "Cela donne un montant de 4,26 milliards d'euros de revenus mobiliers, ce qui représente par déduction 44,7 milliards de capitaux sous-jacents. Mais seuls 2,51 milliards d'euros (5,6%) de cette somme ont été régularisés", conclut la Cour des comptes dans son rapport. "Hier (mardi), la secrétaire d'Etat au Budget Eva De Bleeker (Open Vld) affirmait que nous allions devoir nous serrer la ceinture ces 10 prochaines années. Ce discours est inaudible", réagit Ahmed Laaouej. "Il faut en faire davantage en matière de lutte contre la fraude fiscale et le blanchiment d'argent. Il y a clairement 40 milliards d'euros provenant de l'économie souterraine ! Il faut aller chercher l'argent là où il se trouve." Le chef de groupe PS appelle dès lors le gouvernement, et singulièrement au ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) à saisir le Collège pour la lutte contre la fraude fiscale et sociale, comme le stipule l'accord de gouvernement. Il demande également au ministre "d'avancer sur la transparence du secteur bancaire." Enfin, "j'ai également écrit à la présidente de la commission Finances (Marie-Christine Marghem, ndlr) pour demander l'audition de la Cour des comptes et mener un débat sur ces chiffres." (Belga)