La police a encore précisé que l'agresseur s'était écrié "Allah Akbar". Les alentours du musée étaient bloqués par de nombreux policiers en gilet pare-balles, a constaté une journaliste de l'AFP. (Belga)

La police a encore précisé que l'agresseur s'était écrié "Allah Akbar". Les alentours du musée étaient bloqués par de nombreux policiers en gilet pare-balles, a constaté une journaliste de l'AFP. (Belga)