"Je viens de participer à une réunion du comité d'urgence du gouvernement Cobra, après l'attaque terroriste vicieuse qui a eu lieu dans les rues de notre capitale cette après-midi", a indiqué la Première ministre, s'adressant aux médias vêtue de noir. "Les détails complets de ce qui s'est passé exactement sont encore en train d'émerger, (...) mais je peux confirmer que cet incident épouvantable a débuté quand un assaillant, seul, a dirigé son véhicule sur des piétons marchant sur le pont de Westminster, tuant deux personnes et en blessant bien davantage, dont trois officiers de police. Cet assaillant, armé d'un couteau, a ensuite couru vers le Parlement, où il s'est retrouvé face aux policiers qui assurent notre sécurité et celle de nos institutions démocratiques. Tragiquement, un policier a été tué. Le terroriste a aussi été abattu". La cheffe du Parti conservateur a ensuite formulé un message d'unité et de rejet de la haine, soulignant l'aspect symbolique des lieux pris pour cible par l'assaillant, considéré comme isolé. "Dans ces rues de Westminster, qui abritent le parlement le plus ancien au monde, est enraciné un esprit de liberté, dont l'écho résonne dans certains des coins les plus éloignés du globe. Les valeurs que notre parlement représente, la démocratie, la liberté, les droits humains, l'autorité de la loi, forcent l'admiration et promeuvent le respect d'hommes libres, partout. C'est pourquoi il est une cible pour ceux qui rejettent ces valeurs. Mais laissez-moi être claire: toute tentative de vaincre ces valeurs par la violence et la terreur est condamnée à échouer. Demain matin, le parlement se réunira, comme d'habitude. Nous nous réunirons, comme d'habitude. Et les Londoniens et ceux de par le monde qui viennent visiter cette ville vont se lever et entamer leur journée, comme d'habitude. Nous allons tous aller de l'avant, ensemble, ne capitulant jamais face à la terreur et ne laissant jamais les voix de la haine et du mal nous séparer". (Belga)

"Je viens de participer à une réunion du comité d'urgence du gouvernement Cobra, après l'attaque terroriste vicieuse qui a eu lieu dans les rues de notre capitale cette après-midi", a indiqué la Première ministre, s'adressant aux médias vêtue de noir. "Les détails complets de ce qui s'est passé exactement sont encore en train d'émerger, (...) mais je peux confirmer que cet incident épouvantable a débuté quand un assaillant, seul, a dirigé son véhicule sur des piétons marchant sur le pont de Westminster, tuant deux personnes et en blessant bien davantage, dont trois officiers de police. Cet assaillant, armé d'un couteau, a ensuite couru vers le Parlement, où il s'est retrouvé face aux policiers qui assurent notre sécurité et celle de nos institutions démocratiques. Tragiquement, un policier a été tué. Le terroriste a aussi été abattu". La cheffe du Parti conservateur a ensuite formulé un message d'unité et de rejet de la haine, soulignant l'aspect symbolique des lieux pris pour cible par l'assaillant, considéré comme isolé. "Dans ces rues de Westminster, qui abritent le parlement le plus ancien au monde, est enraciné un esprit de liberté, dont l'écho résonne dans certains des coins les plus éloignés du globe. Les valeurs que notre parlement représente, la démocratie, la liberté, les droits humains, l'autorité de la loi, forcent l'admiration et promeuvent le respect d'hommes libres, partout. C'est pourquoi il est une cible pour ceux qui rejettent ces valeurs. Mais laissez-moi être claire: toute tentative de vaincre ces valeurs par la violence et la terreur est condamnée à échouer. Demain matin, le parlement se réunira, comme d'habitude. Nous nous réunirons, comme d'habitude. Et les Londoniens et ceux de par le monde qui viennent visiter cette ville vont se lever et entamer leur journée, comme d'habitude. Nous allons tous aller de l'avant, ensemble, ne capitulant jamais face à la terreur et ne laissant jamais les voix de la haine et du mal nous séparer". (Belga)