Egalement retenus, "City of Ghosts" et "Last Men in Aleppo" témoignent tous deux de la guerre en Syrie. Réalisé par l'artiste chinois Ai Weiwei, "Human Flow" parle quant à lui des quelque 65 millions de réfugiés forcés ces dernières années de quitter leur pays à cause des guerres au Moyen-Orient ou en Afrique notamment. "Icarus", documentaire aux allures de thriller géopolitique diffusé sur Netflix, raconte de son côté comment la Russie a fraudé aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 et ceux d'hiver à Sochi en 2014. Parmi les quinze titres pré-sélectionnés, "Jane" est consacré à la célèbre primatologue Jane Goodall et "LA 92" chronique les émeutes à Los Angeles qui ont suivi l'acquittement de policiers ayant passé à tabac Rodney King en 1992. 170 oeuvres étaient candidates dans la catégorie des longs-métrages documentaires. Les cinq finalistes seront annoncés le 23 janvier en même temps que le reste des nominations pour la 90e cérémonie des Oscars, qui se tiendra le 4 mars. (Belga)

Egalement retenus, "City of Ghosts" et "Last Men in Aleppo" témoignent tous deux de la guerre en Syrie. Réalisé par l'artiste chinois Ai Weiwei, "Human Flow" parle quant à lui des quelque 65 millions de réfugiés forcés ces dernières années de quitter leur pays à cause des guerres au Moyen-Orient ou en Afrique notamment. "Icarus", documentaire aux allures de thriller géopolitique diffusé sur Netflix, raconte de son côté comment la Russie a fraudé aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 et ceux d'hiver à Sochi en 2014. Parmi les quinze titres pré-sélectionnés, "Jane" est consacré à la célèbre primatologue Jane Goodall et "LA 92" chronique les émeutes à Los Angeles qui ont suivi l'acquittement de policiers ayant passé à tabac Rodney King en 1992. 170 oeuvres étaient candidates dans la catégorie des longs-métrages documentaires. Les cinq finalistes seront annoncés le 23 janvier en même temps que le reste des nominations pour la 90e cérémonie des Oscars, qui se tiendra le 4 mars. (Belga)