"Le prochain gouvernement devra sérieusement prendre en compte l'identité et réclamer des mesures dans ce sens au niveau européen afin qu'il n'y ait pas de frontières ouvertes pour la migration illégale", a déclaré M. Bourgeois. "C'est le signal, qui je l'espère sera donné ailleurs en Europe. Il faudra agir en conséquence et ne pas seulement dire qu'il s'agit d'un signal et qu'il ne faut rien en faire". (Belga)