M. Ramaphosa, entièrement vacciné, avait été testé positif après s'être senti mal, le 11 décembre au Cap, alors que le pays entrait de plein fouet dans la quatrième vague de la pandémie, fortement alimentée par une hausse exponentielle de cas liée au variant Omicron. Le président, âgé de 69 ans, "a mis fin à une semaine d'auto-isolement", après avoir souffert de symptômes légers. Il "a repris ses fonctions et présidera la dernière réunion du gouvernement de l'année mercredi", précise le communiqué. "Cyril", comme l'appellent les Sud-Africains, en profite pour "réitèrer son appel" à tous ses concitoyens "à se protéger en se faisant vacciner, en portant des maques", en respectant la distanciation, en se désinfectant les mains et en évitant les rassemblements pendant les fêtes de fin d'année. L'Afrique du Sud est officiellement le pays le plus touché du continent, avec plus de 3,3 millions de cas recensés et plus de 90.000 morts. (Belga)

M. Ramaphosa, entièrement vacciné, avait été testé positif après s'être senti mal, le 11 décembre au Cap, alors que le pays entrait de plein fouet dans la quatrième vague de la pandémie, fortement alimentée par une hausse exponentielle de cas liée au variant Omicron. Le président, âgé de 69 ans, "a mis fin à une semaine d'auto-isolement", après avoir souffert de symptômes légers. Il "a repris ses fonctions et présidera la dernière réunion du gouvernement de l'année mercredi", précise le communiqué. "Cyril", comme l'appellent les Sud-Africains, en profite pour "réitèrer son appel" à tous ses concitoyens "à se protéger en se faisant vacciner, en portant des maques", en respectant la distanciation, en se désinfectant les mains et en évitant les rassemblements pendant les fêtes de fin d'année. L'Afrique du Sud est officiellement le pays le plus touché du continent, avec plus de 3,3 millions de cas recensés et plus de 90.000 morts. (Belga)