"Dans les jours qui viennent, (...) environ 10.000 agents de terrain se rendront dans les maisons, dans les villages et les villes pour passer au crible les résidents et repérer les symptômes de Covid-19", a déclaré le président Ramaphosa lors d'une intervention télévisée. "Les personnes qui ont des symptômes seront envoyées dans des cliniques" pour être testées, a-t-il expliqué. Le gouvernement va en outre déployer "rapidement un vaste outil" destiné à "suivre, en temps réel, la localisation géographique des nouveaux cas". L'Afrique du Sud a enregistré à ce jour 1.326 cas confirmés de Covid-19, dont trois décès, selon le dernier bilan fourni par le chef de l'Etat. Depuis vendredi et pour trois semaines, la population sud-africaine n'est autorisée à quitter son domicile que pour acheter de la nourriture. Le confinement "est absolument nécessaire pour sauver des milliers, même des dizaines de milliers de personnes", a rappelé le président Ramaphosa, appelant une nouvelle fois ses concitoyens à rester chez eux. "Ne commettons pas l'erreur de penser qu'il s'agit du problème des autres (...) A chaque fois que vous violez les régulations mises en place par le gouvernement (...) , vous vous mettez en danger et vous mettez la vie des autres en danger et contribuez à la propagation du virus", a-t-il encore prévenu. (Belga)

"Dans les jours qui viennent, (...) environ 10.000 agents de terrain se rendront dans les maisons, dans les villages et les villes pour passer au crible les résidents et repérer les symptômes de Covid-19", a déclaré le président Ramaphosa lors d'une intervention télévisée. "Les personnes qui ont des symptômes seront envoyées dans des cliniques" pour être testées, a-t-il expliqué. Le gouvernement va en outre déployer "rapidement un vaste outil" destiné à "suivre, en temps réel, la localisation géographique des nouveaux cas". L'Afrique du Sud a enregistré à ce jour 1.326 cas confirmés de Covid-19, dont trois décès, selon le dernier bilan fourni par le chef de l'Etat. Depuis vendredi et pour trois semaines, la population sud-africaine n'est autorisée à quitter son domicile que pour acheter de la nourriture. Le confinement "est absolument nécessaire pour sauver des milliers, même des dizaines de milliers de personnes", a rappelé le président Ramaphosa, appelant une nouvelle fois ses concitoyens à rester chez eux. "Ne commettons pas l'erreur de penser qu'il s'agit du problème des autres (...) A chaque fois que vous violez les régulations mises en place par le gouvernement (...) , vous vous mettez en danger et vous mettez la vie des autres en danger et contribuez à la propagation du virus", a-t-il encore prévenu. (Belga)