Les autorités de Kaboul avaient de leur côté annoncé dans la matinée la libération de 100 détenus talibans supplémentaires, s'ajoutant à 200 autres déjà libérés dans la semaine. Au cours de la semaine, les talibans avaient qualifié d'"inacceptable" la libération au coup par coup des prisonniers par le gouvernement afghan. "Aujourd'hui 20 prisonniers, membres de l'administration de Kaboul, seront libérés par l'Emirat islamique d'Afghanistan", nom de l'Etat taliban durant leur règne sur le pays (1996-2001), a écrit mardi sur Twitter le porte-parole du mouvement Suhail Shaheen. Il a précisé que les prisonniers seraient remis à des représentants du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Kandahar, grande ville du Sud afghan. Les talibans avaient abandonné début avril les pourparlers entamés huit jours avant avec les autorités afghanes, les premières depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir en 2001 par une coalition menée par les Etats-Unis, qualifiant les discussions de "stériles". (Belga)

Les autorités de Kaboul avaient de leur côté annoncé dans la matinée la libération de 100 détenus talibans supplémentaires, s'ajoutant à 200 autres déjà libérés dans la semaine. Au cours de la semaine, les talibans avaient qualifié d'"inacceptable" la libération au coup par coup des prisonniers par le gouvernement afghan. "Aujourd'hui 20 prisonniers, membres de l'administration de Kaboul, seront libérés par l'Emirat islamique d'Afghanistan", nom de l'Etat taliban durant leur règne sur le pays (1996-2001), a écrit mardi sur Twitter le porte-parole du mouvement Suhail Shaheen. Il a précisé que les prisonniers seraient remis à des représentants du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Kandahar, grande ville du Sud afghan. Les talibans avaient abandonné début avril les pourparlers entamés huit jours avant avec les autorités afghanes, les premières depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir en 2001 par une coalition menée par les Etats-Unis, qualifiant les discussions de "stériles". (Belga)