L'attaque la plus meurtrière a eu lieu dans la province de Logar au moment même où le commandant des forces américaines et de l'Otan en Afghanistan, le général Scott Miller, déclarait que les préparatifs avaient commencé pour le retrait des forces étrangères encore présentes dans ce pays, comme l'avait récemment ordonné le président Joe Biden. "Sept policiers ont été tués et trois autres blessés dans une embuscade tendue par des talibans" dans le district Mohammad Agha, a déclaré à l'AFP Dedar Lawang, le porte-parole du gouverneur de la province de Logar où se trouve ce district. Ils faisaient partie d'une unité gardant des mines de cuivre. La police de la province a confirmé cette attaque. Cinq autres policiers ont péri et quatre ont été blessés dans le district de Maiwand de la province méridionale de Kandahar, un bastion des insurgés, quand un assaillant a volontairement percuté, au volant d'une voiture remplie d'explosifs, un véhicule de police, ont annoncé les forces de l'ordre. Le ministère afghan de l'Intérieur avait peu auparavant souligné que les talibans avaient perpétré six attentats-suicides et au total commis 62 attentats à la bombe au cours des 10 jours précédents, faisant plus de 60 morts et 180 blessés parmi les civils. Le général Miller a quant à lui assuré que les préparatifs avaient commencé pour remettre les bases restantes aux forces afghanes et retirer les soldats américains. Le gouvernement américain prévoit le retrait de toutes les troupes américaines d'Afghanistan d'ici au 11 septembre, le jour du 20e anniversaire des attentats de 2001. (Belga)

L'attaque la plus meurtrière a eu lieu dans la province de Logar au moment même où le commandant des forces américaines et de l'Otan en Afghanistan, le général Scott Miller, déclarait que les préparatifs avaient commencé pour le retrait des forces étrangères encore présentes dans ce pays, comme l'avait récemment ordonné le président Joe Biden. "Sept policiers ont été tués et trois autres blessés dans une embuscade tendue par des talibans" dans le district Mohammad Agha, a déclaré à l'AFP Dedar Lawang, le porte-parole du gouverneur de la province de Logar où se trouve ce district. Ils faisaient partie d'une unité gardant des mines de cuivre. La police de la province a confirmé cette attaque. Cinq autres policiers ont péri et quatre ont été blessés dans le district de Maiwand de la province méridionale de Kandahar, un bastion des insurgés, quand un assaillant a volontairement percuté, au volant d'une voiture remplie d'explosifs, un véhicule de police, ont annoncé les forces de l'ordre. Le ministère afghan de l'Intérieur avait peu auparavant souligné que les talibans avaient perpétré six attentats-suicides et au total commis 62 attentats à la bombe au cours des 10 jours précédents, faisant plus de 60 morts et 180 blessés parmi les civils. Le général Miller a quant à lui assuré que les préparatifs avaient commencé pour remettre les bases restantes aux forces afghanes et retirer les soldats américains. Le gouvernement américain prévoit le retrait de toutes les troupes américaines d'Afghanistan d'ici au 11 septembre, le jour du 20e anniversaire des attentats de 2001. (Belga)