"J'ai entendu un gros boum et toutes les fenêtres de mon magasin ont volé en éclats", a déclaré à l'AFP le commerçant Ahmad Saleh. "Ma tête tourne et je ne sais encore pas ce qui s'est passé. Mais les vitrines d'une vingtaine de magasins, certains à un kilomètre du lieu de l'explosion, sont brisées", a-t-il ajouté. Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Nasrat Rahimi, "un véhicule rempli d'explosifs a explosé à l'entrée du commissariat de police dans l'ouest de Kaboul à 09H00 (6H30 HB)", sans plus de détails. D'après une vidéo visible sur les réseaux sociaux et des témoins, des tirs d'armes de petits calibres pouvaient être entendus après la déflagration. Au moins 34 personnes ont été transportées, blessées, dans les hôpitaux de la ville, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé Wahidullah Mayar. Les violences ont fortement augmenté en juillet, le mois le plus sanglant depuis mai 2017, avec plus de 1.500 tués et blessés en Afghanistan, selon l'ONU. (Belga)