"Des forces ennemies ont conduit une attaque contre la base aérienne de Bagram ce matin, ciblant une installation médicale en construction et destinée aux Afghans vivant à côté de la base", selon un communiqué de la mission de l'Otan à Kaboul, Resolute Support. "Cinq civils blessés ont été transférés à l'hôpital", a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouverneur de la province de Parwan, Wahida Shahkar. Le gouverneur du district de Bagram, Abdul Shukoor Qudoosi, a de son côté fait état de "plus de 50 civils blessés" lors de l'explosion "puissante", qui a "endommagé beaucoup de maisons". L'attentat n'a pas fait de victimes parmi les forces de la coalition, a poursuivi Resolute Support. L'attaque, qui n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, est intervenue alors que les talibans et les Etats-Unis ont repris leurs négociations à Doha pour arriver à un retrait des forces américaines d'Afghanistan en échange de contreparties des insurgés. Le gouverneur a indiqué que l'attaque avait impliqué une voiture suicide et des assaillants armés. La base de Bagram, contrôlée par les forces américaines, est située à environ 60 km au nord de Kaboul. Le président Donald Trump y a effectué une visite surprise le 28 novembre pour y fêter Thanksgiving avec ses troupes et y rencontrer le président afghan Ashraf Ghani. (Belga)

"Des forces ennemies ont conduit une attaque contre la base aérienne de Bagram ce matin, ciblant une installation médicale en construction et destinée aux Afghans vivant à côté de la base", selon un communiqué de la mission de l'Otan à Kaboul, Resolute Support. "Cinq civils blessés ont été transférés à l'hôpital", a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouverneur de la province de Parwan, Wahida Shahkar. Le gouverneur du district de Bagram, Abdul Shukoor Qudoosi, a de son côté fait état de "plus de 50 civils blessés" lors de l'explosion "puissante", qui a "endommagé beaucoup de maisons". L'attentat n'a pas fait de victimes parmi les forces de la coalition, a poursuivi Resolute Support. L'attaque, qui n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, est intervenue alors que les talibans et les Etats-Unis ont repris leurs négociations à Doha pour arriver à un retrait des forces américaines d'Afghanistan en échange de contreparties des insurgés. Le gouverneur a indiqué que l'attaque avait impliqué une voiture suicide et des assaillants armés. La base de Bagram, contrôlée par les forces américaines, est située à environ 60 km au nord de Kaboul. Le président Donald Trump y a effectué une visite surprise le 28 novembre pour y fêter Thanksgiving avec ses troupes et y rencontrer le président afghan Ashraf Ghani. (Belga)