Avant l'audience à huis clos, Me Laurent Kennes, avocat du policier, a déclaré qu'il comptait demander une remise car les parties civiles, les parents de la petite fille, demandaient une requalification en meurtre ou, à défaut, en coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Le 17 mai 2018, la petite fille kurde avait trouvé la mort lors d'une course-poursuite sur l'autoroute E42 entre la police et un véhicule transportant des migrants qui tentaient de rejoindre le Royaume-Uni. (Belga)

Avant l'audience à huis clos, Me Laurent Kennes, avocat du policier, a déclaré qu'il comptait demander une remise car les parties civiles, les parents de la petite fille, demandaient une requalification en meurtre ou, à défaut, en coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Le 17 mai 2018, la petite fille kurde avait trouvé la mort lors d'une course-poursuite sur l'autoroute E42 entre la police et un véhicule transportant des migrants qui tentaient de rejoindre le Royaume-Uni. (Belga)