Une courte opération a été menée samedi soir vers 21h00 par la police et les militaires dans les bois de Lanklaar (Dilsen-Stokkem), sans résultat. Dimanche peu après minuit, plusieurs véhicules des unités spéciales de la police fédérale sont arrivés dans le hameau de Stalken à Zutendaal. L'hélicoptère de la police fédérale a aussi tourné dans le ciel pendant un moment. Vers 02h00 du matin, agents et hélicoptère ont mis les voiles. Le parquet fédéral n'a révélé que peu d'éléments sur l'enquête à propos de Jürgen Conings, militaire qui a disparu des radars depuis le lundi 17 mai. Il est suspecté de vouloir s'en prendre aux structures de l'État et a menacé de s'attaquer à plusieurs personnalités, dont le virologue Marc Van Ranst. De grandes fouilles dans le parc national des Hoge Kempen (Haute Campine) ont été menées, en vain jusqu'à présent. Âgé de 46 ans, Jürgen Conings a été vu la dernière fois à son domicile le 17 mai. Le lendemain, il est apparu qu'il avait laissé une lettre d'adieu préoccupante, dans laquelle il proférait des menaces, et qu'il avait emporté des armes lourdes. Une chasse à l'homme a alors été lancée. Un juge d'instruction a été saisi pour tentative d'assassinat dans un contexte terroriste et infractions à la législation sur les armes dans un contexte terroriste. (Belga)

Une courte opération a été menée samedi soir vers 21h00 par la police et les militaires dans les bois de Lanklaar (Dilsen-Stokkem), sans résultat. Dimanche peu après minuit, plusieurs véhicules des unités spéciales de la police fédérale sont arrivés dans le hameau de Stalken à Zutendaal. L'hélicoptère de la police fédérale a aussi tourné dans le ciel pendant un moment. Vers 02h00 du matin, agents et hélicoptère ont mis les voiles. Le parquet fédéral n'a révélé que peu d'éléments sur l'enquête à propos de Jürgen Conings, militaire qui a disparu des radars depuis le lundi 17 mai. Il est suspecté de vouloir s'en prendre aux structures de l'État et a menacé de s'attaquer à plusieurs personnalités, dont le virologue Marc Van Ranst. De grandes fouilles dans le parc national des Hoge Kempen (Haute Campine) ont été menées, en vain jusqu'à présent. Âgé de 46 ans, Jürgen Conings a été vu la dernière fois à son domicile le 17 mai. Le lendemain, il est apparu qu'il avait laissé une lettre d'adieu préoccupante, dans laquelle il proférait des menaces, et qu'il avait emporté des armes lourdes. Une chasse à l'homme a alors été lancée. Un juge d'instruction a été saisi pour tentative d'assassinat dans un contexte terroriste et infractions à la législation sur les armes dans un contexte terroriste. (Belga)