Le Kazakhgate et l'inceste, d'abord : le Parlement aurait voté à la va-vite une loi qui élargit la transaction pénale, permettant la non-condamnation de trois inculpés et la conclusion d'un gros marché étranger. Pour y parvenir, le mépris total pour la séparation des pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire). Le non-octroi du visa et les attouchements forcés, ensuite : la N-VA, donc le gouvernement fédéral, s'oppose à une décision de justice favorable à l'accueil, à Namur, de quatre Syriens fuyant la guerre qui anéantit leur pays. Les nationalistes flamands dénoncent " un gouvernement des juges ".
...