Plusieurs dizaines de personnes ont effectué l'ascension des 374 marches mardi,, à 18h depuis le pied des escaliers de Bueren jusqu'à l'hôpital de la Citadelle, où des dépistages Covid ont lieu. Ils se sont mis en cordée et ont gravi les marches à l'assaut de la "marchandisation des vaccins et des soins de santé, biens communs publics mondiaux nécessaires à la vie". Ils plaident également pour plus de justice sociale et l'abolition des brevets sur le vivant. "À quelques jours du Sommet Santé du G20, qui se tiendra le 21 mai à Rome, notre but est de dénoncer l'enrichissement des actionnaires de grandes multinationales sur le dos de la pandémie Covid-19, ainsi que l'accès inégal aux vaccins. Et aussi de revendiquer la nécessité de développer des initiatives industrielles publiques dans le secteur pharmaceutique", ont expliqué les associations à l'initiative de ce mouvement. "L'enrichissement des multinationales du 'Big Pharma' est inadmissible et nous sommes là pour le dénoncer, mais aussi pour dénoncer l'accès inégal aux vaccins dans le monde. Nous nous mettons en cordée pour monter à l'ascension de l'autre sommet mondial de la santé", a notamment illustré Catherine Schlitz, au nom de l'ASBL 'Agora des habitants de la Terre' et de ses partenaires. (Belga)

Plusieurs dizaines de personnes ont effectué l'ascension des 374 marches mardi,, à 18h depuis le pied des escaliers de Bueren jusqu'à l'hôpital de la Citadelle, où des dépistages Covid ont lieu. Ils se sont mis en cordée et ont gravi les marches à l'assaut de la "marchandisation des vaccins et des soins de santé, biens communs publics mondiaux nécessaires à la vie". Ils plaident également pour plus de justice sociale et l'abolition des brevets sur le vivant. "À quelques jours du Sommet Santé du G20, qui se tiendra le 21 mai à Rome, notre but est de dénoncer l'enrichissement des actionnaires de grandes multinationales sur le dos de la pandémie Covid-19, ainsi que l'accès inégal aux vaccins. Et aussi de revendiquer la nécessité de développer des initiatives industrielles publiques dans le secteur pharmaceutique", ont expliqué les associations à l'initiative de ce mouvement. "L'enrichissement des multinationales du 'Big Pharma' est inadmissible et nous sommes là pour le dénoncer, mais aussi pour dénoncer l'accès inégal aux vaccins dans le monde. Nous nous mettons en cordée pour monter à l'ascension de l'autre sommet mondial de la santé", a notamment illustré Catherine Schlitz, au nom de l'ASBL 'Agora des habitants de la Terre' et de ses partenaires. (Belga)