Depuis deux semaines, Fedasil ?uvre d'arrache-pied afin d'accueillir à Theux près de 250 demandeurs d'asile à l'aune de l'hiver. 78 d'entre eux sont arrivés lundi "et 50 à 70 nouveaux arrivants sont attendus dès ce mardi", assure Fedsil qui a rencontré les autorités locales la semaine dernière afin de leur annoncer que le camping theutois serait occupé pour moitié en seulement 24 heures. Selon les premières estimations, le camping sera complet dès fin novembre. Les résidents proviennent essentiellement de Syrie, d'Afghanistan mais également d'Amérique du Sud et plus particulièrement du San Salvador. Pour encadrer ces demandeurs d'asile, une quarantaine d'agents seront recrutés, mais seul le cadre de Jodoigne peut actuellement assurer cette tâche. Le recrutement d'un personnel qualifié est actuellement en cours, justifie Fedasil qui a dû parer au plus pressé afin d'assurer l'accueil des demandeurs d'asile à Theux. Fedasil doit faire face à une demande accrue à l'approche de l'hiver, mais également à l'absence de solutions pérennes sachant que ce camping privé ne pourra accueillir ce public que jusque début mars. En 2015, lors d'une première vague d'immigration, le Camping de Theux avait déjà été réquisitionné, mais ses places avaient été finalement fermées vu la diminution des demandes. (Belga)

Depuis deux semaines, Fedasil ?uvre d'arrache-pied afin d'accueillir à Theux près de 250 demandeurs d'asile à l'aune de l'hiver. 78 d'entre eux sont arrivés lundi "et 50 à 70 nouveaux arrivants sont attendus dès ce mardi", assure Fedsil qui a rencontré les autorités locales la semaine dernière afin de leur annoncer que le camping theutois serait occupé pour moitié en seulement 24 heures. Selon les premières estimations, le camping sera complet dès fin novembre. Les résidents proviennent essentiellement de Syrie, d'Afghanistan mais également d'Amérique du Sud et plus particulièrement du San Salvador. Pour encadrer ces demandeurs d'asile, une quarantaine d'agents seront recrutés, mais seul le cadre de Jodoigne peut actuellement assurer cette tâche. Le recrutement d'un personnel qualifié est actuellement en cours, justifie Fedasil qui a dû parer au plus pressé afin d'assurer l'accueil des demandeurs d'asile à Theux. Fedasil doit faire face à une demande accrue à l'approche de l'hiver, mais également à l'absence de solutions pérennes sachant que ce camping privé ne pourra accueillir ce public que jusque début mars. En 2015, lors d'une première vague d'immigration, le Camping de Theux avait déjà été réquisitionné, mais ses places avaient été finalement fermées vu la diminution des demandes. (Belga)