L'accord commercial entre l'Union européenne et le Mexique est vivement critiqué, notamment pour son volet agricole qui permettrait, entre autres, l'importation, soumise à un droit de douane réduit, de 20.000 tonnes de viande bovine. Le mois dernier, le gouvernement régional avait lui-même fait part de ses réserves. "Depuis le début, nous ne cessons de rappeler la sensibilité du secteur agricole et la nécessité de ne pas davantage le fragiliser, d'autant que la production du Mexique ne répond pas à nos normes sanitaires", avait ainsi expliqué le ministre-président Elio Di Rupo. "Nous plaidons aussi pour que la Commission poursuive la réflexion sur la prise en compte de l'impact cumulatif des négociations commerciales sur le secteur agricole. Cette question est cruciale car il faut regarder la situation dans son ensemble", avait-il ajouté. Une position qui avait été saluée par l'ensemble des parlementaires, l'opposition - cdH et PTB - ayant elle aussi déposé ses propres motions demandant à l'exécutif régional de ne pas accorder sa délégation de signature au Fédéral. (Belga)

L'accord commercial entre l'Union européenne et le Mexique est vivement critiqué, notamment pour son volet agricole qui permettrait, entre autres, l'importation, soumise à un droit de douane réduit, de 20.000 tonnes de viande bovine. Le mois dernier, le gouvernement régional avait lui-même fait part de ses réserves. "Depuis le début, nous ne cessons de rappeler la sensibilité du secteur agricole et la nécessité de ne pas davantage le fragiliser, d'autant que la production du Mexique ne répond pas à nos normes sanitaires", avait ainsi expliqué le ministre-président Elio Di Rupo. "Nous plaidons aussi pour que la Commission poursuive la réflexion sur la prise en compte de l'impact cumulatif des négociations commerciales sur le secteur agricole. Cette question est cruciale car il faut regarder la situation dans son ensemble", avait-il ajouté. Une position qui avait été saluée par l'ensemble des parlementaires, l'opposition - cdH et PTB - ayant elle aussi déposé ses propres motions demandant à l'exécutif régional de ne pas accorder sa délégation de signature au Fédéral. (Belga)