"Les éléments sont là pour arriver à un accord", a estimé l'administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), Pieter Timmermans. Philippe Godfroid, pour l'Union des Classes moyennes, et Karel Van Eetvelt (Unizo) ont également jugé "qu'un accord était vraiment possible".

Du côté syndical, Marie-Hélène Ska (CSC) s'est montrée moins enthousiaste, rappelant qu'il n'était pas acquis que "le projet d'accord", qui devra encore être soumis à consultation, aboutisse ce mercredi.

Concernant la marge salariale, principal noeud des discussions entre les partenaires, la secrétaire générale du syndicat chrétien n'a pas souhaité avancer de chiffres, alors que la marge de négociation, selon le rapport du Conseil central de l'Economie, se situe entre 0,9 et 1,2%. "On verra sur quoi les discussions débouchent, mais il faut garder en tête que le prix de la vie augmente", a-t-elle déclaré.

"Les éléments sont là pour arriver à un accord", a estimé l'administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), Pieter Timmermans. Philippe Godfroid, pour l'Union des Classes moyennes, et Karel Van Eetvelt (Unizo) ont également jugé "qu'un accord était vraiment possible". Du côté syndical, Marie-Hélène Ska (CSC) s'est montrée moins enthousiaste, rappelant qu'il n'était pas acquis que "le projet d'accord", qui devra encore être soumis à consultation, aboutisse ce mercredi. Concernant la marge salariale, principal noeud des discussions entre les partenaires, la secrétaire générale du syndicat chrétien n'a pas souhaité avancer de chiffres, alors que la marge de négociation, selon le rapport du Conseil central de l'Economie, se situe entre 0,9 et 1,2%. "On verra sur quoi les discussions débouchent, mais il faut garder en tête que le prix de la vie augmente", a-t-elle déclaré.