Pour tenir la route en vue d'un retour à l'équilibre en 2024 (hors investissements stratégiques), il a trouvé les moyens de compenser un manque à gagner de quelque 360 millions d'euros. Il table pour ce faire sur quelque 117 millions de recettes supplémentaires par rapport à l'an dernier, sans augmentation des taxes régionales; sur un étalement de dépenses d'investissements à hauteur de 140 millions d'euros, soit, selon le ministre des Finances Sven Gatz, quelque 10% de l'ensemble; et sur 105 millions d'euros d'économies structurelles. Les ministres bruxellois prévoient encore une année de transition sur le plan des dépenses de la CoCom pour la gestion de la crise sanitaire. Des moyens sont ainsi prévus pour la troisième phase de vaccination et pour le contact tracing. (Belga)

Pour tenir la route en vue d'un retour à l'équilibre en 2024 (hors investissements stratégiques), il a trouvé les moyens de compenser un manque à gagner de quelque 360 millions d'euros. Il table pour ce faire sur quelque 117 millions de recettes supplémentaires par rapport à l'an dernier, sans augmentation des taxes régionales; sur un étalement de dépenses d'investissements à hauteur de 140 millions d'euros, soit, selon le ministre des Finances Sven Gatz, quelque 10% de l'ensemble; et sur 105 millions d'euros d'économies structurelles. Les ministres bruxellois prévoient encore une année de transition sur le plan des dépenses de la CoCom pour la gestion de la crise sanitaire. Des moyens sont ainsi prévus pour la troisième phase de vaccination et pour le contact tracing. (Belga)