La collision de deux trains en Italie a fait au moins 20 morts et 35 blessés dans les Pouilles (sud), a affirmé le directeur de l'autorité locale de la santé publique (ASL), Vito Montanaro. De nombreux blessés sont dans un état très grave, a ajouté le directeur de l'ASL de Bari, dans les Pouilles, entité locale qui gère notamment les hôpitaux de cette ville située à proximité du lieu de l'accident. Arrivé sur les lieux de la catastrophe, le ministre italien des Transports Graziano Delrio s'est lui refusé à donner un bilan. Il "est en évolution", s'est-il borné à déclarer soulignant toutefois que le choc entre les deux trains circulant sur la même voie avait été "très violent". L'accident, l'un des plus graves de ces dernières années en Italie, a été provoqué par le choc frontal entre deux trains de passagers, composés de quatre voitures chacun. (Belga)

La collision de deux trains en Italie a fait au moins 20 morts et 35 blessés dans les Pouilles (sud), a affirmé le directeur de l'autorité locale de la santé publique (ASL), Vito Montanaro. De nombreux blessés sont dans un état très grave, a ajouté le directeur de l'ASL de Bari, dans les Pouilles, entité locale qui gère notamment les hôpitaux de cette ville située à proximité du lieu de l'accident. Arrivé sur les lieux de la catastrophe, le ministre italien des Transports Graziano Delrio s'est lui refusé à donner un bilan. Il "est en évolution", s'est-il borné à déclarer soulignant toutefois que le choc entre les deux trains circulant sur la même voie avait été "très violent". L'accident, l'un des plus graves de ces dernières années en Italie, a été provoqué par le choc frontal entre deux trains de passagers, composés de quatre voitures chacun. (Belga)