Les données de ces boîtes noires (données de vol et conversations tenues dans le cockpit) seront analysées lundi. L'enquête pourrait durer quelques jours. L'avion avait été contraint à un atterrissage d'urgence à Moscou-Cheremetievo, le premier aéroport de Russie, quelques minutes après son décollage à destination de Mourmansk (nord), pour une raison encore inconnue. Les premières sources faisaient état d'un incendie s'étant déclaré à bord. (Belga)