Actuellement, en raison de retards au sein de la DG Personnes handicapées, les révisions médicales programmées n'ont généralement pas lieu à la date prévue. La nouvelle décision ne produisant cependant ses effets qu'au premier jour du mois suivant la date de la notification de la décision, il se peut que des bénéficiaires perdent définitivement une partie de leur allocation (à savoir la partie majorée) pendant des mois. (Belga)

Actuellement, en raison de retards au sein de la DG Personnes handicapées, les révisions médicales programmées n'ont généralement pas lieu à la date prévue. La nouvelle décision ne produisant cependant ses effets qu'au premier jour du mois suivant la date de la notification de la décision, il se peut que des bénéficiaires perdent définitivement une partie de leur allocation (à savoir la partie majorée) pendant des mois. (Belga)