Fin mars, N-VA, CD&V et Open Vld ont conclu un accord politique prévoyant cette interdiction. Dans un premier temps, il était prévu de s'accorder avec les représentants des communautés juive et musulmane, mais cela s'est révélé illusoire. L'opposition s'est déjà montrée favorable à l'initiative, ouvrant la voie à une possible adoption du texte à l'unanimité. Si le décret obtient le feu vert, l'étourdissement électrique des moutons sera obligatoire à partir du 1er janvier. "Les deux rites (musulman et juif) exigent que l'animal soit intact et en bonne santé au moment de l'abattage et que le décès soit consécutif à la perte de sang. L'électrocution répond à ce besoin", explique le décret. "Pour les petits ruminants, la technique est déjà au point et est utilisée dans plusieurs pays." Pour les bovins, l'étourdissement n'est pas encore au point, mais le décret donne au gouvernement la possibilité de le rendre obligatoire quand ce sera le cas. (Belga)

Fin mars, N-VA, CD&V et Open Vld ont conclu un accord politique prévoyant cette interdiction. Dans un premier temps, il était prévu de s'accorder avec les représentants des communautés juive et musulmane, mais cela s'est révélé illusoire. L'opposition s'est déjà montrée favorable à l'initiative, ouvrant la voie à une possible adoption du texte à l'unanimité. Si le décret obtient le feu vert, l'étourdissement électrique des moutons sera obligatoire à partir du 1er janvier. "Les deux rites (musulman et juif) exigent que l'animal soit intact et en bonne santé au moment de l'abattage et que le décès soit consécutif à la perte de sang. L'électrocution répond à ce besoin", explique le décret. "Pour les petits ruminants, la technique est déjà au point et est utilisée dans plusieurs pays." Pour les bovins, l'étourdissement n'est pas encore au point, mais le décret donne au gouvernement la possibilité de le rendre obligatoire quand ce sera le cas. (Belga)