"C'est avec grande émotion que je salue la décision des députés wallons membres de la Commission Environnement qui ont fait preuve de sagesse et de bon sens. Je salue particulièrement Christine Defraigne (MR) et Josy Arens (cdH) pour avoir eu le courage de défendre leurs propositions avec ténacité, sans oublier le précieux soutien du ministre wallon du Bien-être animal, Carlo Di Antonio", a déclaré le président de l'association, Michel Vandenbosch. "Avec ce vote, vous prouvez que le bien-être animal compte sérieusement et vous répondez au souhait de près de 9 Wallons sur 10." Le président de Gaia fait d'ores et déjà appel "à la sagesse et au sens citoyen des communautés religieuses" et "tend la main à toute personne désireuse de mener à bien un dialogue constructif avec l'ensemble des parties concernées, en vue de faciliter la transition pratique vers l'abattage avec étourdissement". L'application pour l'interdiction de l'abattage sans étourdissement préalable est fixée au 1er juin 2018. Mais une période transitoire est tolérée, pour les seuls abattages rituels. Pour ces derniers, l'étourdissement réversible (ce procédé n'entraîne pas de lui-même la mort de l'animal, qui n'est donc saigné qu'une fois étourdi) ne sera exigé qu'au 1er septembre 2019. Jusque-là, l'animal pourra donc toujours être saigné sans étourdissement. Le texte devrait arriver en séance plénière le 17 mai prochain pour adoption définitive. (Belga)

"C'est avec grande émotion que je salue la décision des députés wallons membres de la Commission Environnement qui ont fait preuve de sagesse et de bon sens. Je salue particulièrement Christine Defraigne (MR) et Josy Arens (cdH) pour avoir eu le courage de défendre leurs propositions avec ténacité, sans oublier le précieux soutien du ministre wallon du Bien-être animal, Carlo Di Antonio", a déclaré le président de l'association, Michel Vandenbosch. "Avec ce vote, vous prouvez que le bien-être animal compte sérieusement et vous répondez au souhait de près de 9 Wallons sur 10." Le président de Gaia fait d'ores et déjà appel "à la sagesse et au sens citoyen des communautés religieuses" et "tend la main à toute personne désireuse de mener à bien un dialogue constructif avec l'ensemble des parties concernées, en vue de faciliter la transition pratique vers l'abattage avec étourdissement". L'application pour l'interdiction de l'abattage sans étourdissement préalable est fixée au 1er juin 2018. Mais une période transitoire est tolérée, pour les seuls abattages rituels. Pour ces derniers, l'étourdissement réversible (ce procédé n'entraîne pas de lui-même la mort de l'animal, qui n'est donc saigné qu'une fois étourdi) ne sera exigé qu'au 1er septembre 2019. Jusque-là, l'animal pourra donc toujours être saigné sans étourdissement. Le texte devrait arriver en séance plénière le 17 mai prochain pour adoption définitive. (Belga)