Aux yeux de l'association de défense des animaux, l'Afsca traite les abattoirs temporaires et permanents de la même manière, alors que les premiers ne satisfont pas aux conditions imposées aux seconds. La différence réside dans l'interdiction faite aux établissement temporaires d'abattre les animaux sans étourdissement, alors que cette pratique est encore autorisée dans les abattoirs permanents. "Nous avons demandé à ce que les abattoirs temporaires ne puissent plus bénéficier d'agrément", explique le président de Gaia, Michel Vandenbosch. Le tribunal a cependant estimé, il y a quelques jours, qu'il ne pouvait rendre de jugement de manière préventive à un éventuel agrément. Gaia étudie les possibilités d'appel de cette décision et avertit l'Afsca: dès qu'un agrément sera émis, l'association engagera une nouvelle action en justice. La fête du sacrifice aura lieu le 1er septembre. (Belga)

Aux yeux de l'association de défense des animaux, l'Afsca traite les abattoirs temporaires et permanents de la même manière, alors que les premiers ne satisfont pas aux conditions imposées aux seconds. La différence réside dans l'interdiction faite aux établissement temporaires d'abattre les animaux sans étourdissement, alors que cette pratique est encore autorisée dans les abattoirs permanents. "Nous avons demandé à ce que les abattoirs temporaires ne puissent plus bénéficier d'agrément", explique le président de Gaia, Michel Vandenbosch. Le tribunal a cependant estimé, il y a quelques jours, qu'il ne pouvait rendre de jugement de manière préventive à un éventuel agrément. Gaia étudie les possibilités d'appel de cette décision et avertit l'Afsca: dès qu'un agrément sera émis, l'association engagera une nouvelle action en justice. La fête du sacrifice aura lieu le 1er septembre. (Belga)