Mais cette formule reste encore trop fragile, selon le PS et le ministre wallon du Bien-Être animal Carlo Di Antonio (cdH). Ce dernier et l'ensemble des députés de la commission étant d'accord pour finaliser le dossier, un échéancier a été fixé: des contributions écrites sont attendues pour 10 avril. La commission se réunira dans la semaine du 17 avril pour auditionner les représentants des abattoirs et le Conseil wallon du bien-être animal, qui a déjà synthétisé les avis des diverses parties prenantes, dont les communautés religieuses et les associations de défense des animaux. La commission s'est accordée pour débattre et passer au vote dans la foulée de ces auditions. La Wallonie pourrait ainsi devenir la première Région de Belgique à interdire l'abattage d'animaux sans étourdissement préalable. (Belga)

Mais cette formule reste encore trop fragile, selon le PS et le ministre wallon du Bien-Être animal Carlo Di Antonio (cdH). Ce dernier et l'ensemble des députés de la commission étant d'accord pour finaliser le dossier, un échéancier a été fixé: des contributions écrites sont attendues pour 10 avril. La commission se réunira dans la semaine du 17 avril pour auditionner les représentants des abattoirs et le Conseil wallon du bien-être animal, qui a déjà synthétisé les avis des diverses parties prenantes, dont les communautés religieuses et les associations de défense des animaux. La commission s'est accordée pour débattre et passer au vote dans la foulée de ces auditions. La Wallonie pourrait ainsi devenir la première Région de Belgique à interdire l'abattage d'animaux sans étourdissement préalable. (Belga)