Avec 5 691 voix de préférence aux communales d'octobre dernier, Florence Reuter (MR) a blindé sa légitimité et sa popularité de bourgmestre. Echarpe endossée en 2015 à mi-mandat de Serge Kubla, éjecté pour cause " d'affaires ", elle avait, en trois ans, pris le contrepied de son prédécesseur, notamment par sa volonté de ne plus laisser les promoteurs immobiliers influer sur les orientations de Waterloo.
...

Avec 5 691 voix de préférence aux communales d'octobre dernier, Florence Reuter (MR) a blindé sa légitimité et sa popularité de bourgmestre. Echarpe endossée en 2015 à mi-mandat de Serge Kubla, éjecté pour cause " d'affaires ", elle avait, en trois ans, pris le contrepied de son prédécesseur, notamment par sa volonté de ne plus laisser les promoteurs immobiliers influer sur les orientations de Waterloo. En haut de la pile de dossiers sur son bureau, toujours le réaménagement du centre de la commune. Le sujet vit depuis sept ans et l'ancien projet " Coeur de ville ", reste sans l'ombre d'un début de réalisation. Mais Waterloo poursuit sa marche vers la réalisation du masterplan. Il a la forme d'un grand rectangle qui s'étend : dans l'axe nord-sud, des rues de la Station, avenue Reine Astrid jusqu'aux rues Dewit et Verbeek ; sur l'axe est-ouest : de la maison communale/piscine à l'autre extrémité, la zone parking à l'arrière du passage des galeries Wellington. Avec en son centre, " le projet d'une vraie place communale de 12 000 m2 pour rendre le centre aux habitants et aux piétons, à l'endroit de l'actuel Institut des Sacrés-Coeurs qui devra être rasé, déclare la mayeure. Ce masterplan rendu public fin 2017 doit être maintenant affiné. " C'est le rôle de la ZEC, créée en janvier dernier. La Zone d'enjeu communal, nouvel outil lancé par la Région wallonne pour booster " la dynamisation et la rénovation de quartiers urbains existants ". A Waterloo, le comité d'accompagnement du processus a été mis en place. Y siègent la bourgmestre, l'échevin de la Mobilité, des techniciens communaux, un bureau de mobilité (Transitec), le bureau d'urbanisme JNC, des fonctionnaires de la Région et Faciliyo, bureau de facilitation qui mènera dans l'année des consultations pour informer ou recueillir l'avis des Waterlootois sur différents aspects du masterplan. Donc, aucun chantier ne devrait démarrer, au plus tôt, avant 2020. En attaquant par l'arrière des galeries Wellington : " En harmonie avec les quartiers résidentiels attenants, cette zone sera un mixte entre commerces, parking souterrain et un peu de logements, détaille la bourgmestre. Le masterplan prévoit la construction de quelques petites maisons. On travaille avec l'agence de promotion immobilière Apibw sur des logements à loyers modérés. " La mayeure veut rénover, pérenniser, embellir, améliorer. Sans augmenter le nombre de commerces ni nouveaux projets immo massifs. La densification urbanistique (1 400 habitants au km2 !) aggrave le problème de mobilité. La plus grosse part à relustrer sera le centre-ville. Mais l'implantation d'une vraie et grande place publique moderne dans un cadre remodelé est conditionnée au déménagement de l'institut des Sacrés-Coeurs, à l'étroit dans ses murs. Or, aucun point de chute définitif ne filtre. D'après nos infos, une différence de vues autour de l'option parking Fiat près de la gare expliquerait le surplace de la question et un déménagement de l'école difficilement envisageable avant 2022 - 2023. Autre périmètre au coeur d'un réaménagement : Argenteuil, dont les trois pôles vont se renforcer : le scolaire, avec le collège du Berlaymont et la nouvelle Ecole européenne ; le sportif, avec le club de hockey Watducks bientôt doté d'un troisième terrain et les clubs de rugby et tennis ; le culturel et musical, avec les deux académies de musique du centre-ville qui devraient fusionner. D'autre part, la création d'une grande salle de spectacle est planifiée. Le tout formera, avec la prestigieuse Chapelle musicale Reine Elisabeth, un solide pôle artistique attractif. Ce qui rend une solution de mobilité autour du site d'autant plus urgente.Par Fernand Letist.