Ainsi, on a pu lire sur Facebook qu'une famille de deux enfants recevait 4 140 euros. Cette information a notamment été rectifiée par le Secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration (N-VA). Fedasil, l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile, explique sur son site à quelle aide matérielle les migrants ont droit une ...

Ainsi, on a pu lire sur Facebook qu'une famille de deux enfants recevait 4 140 euros. Cette information a notamment été rectifiée par le Secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration (N-VA). Fedasil, l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile, explique sur son site à quelle aide matérielle les migrants ont droit une fois qu'ils ont introduit une demande d'asile.Besoins de base: On commence par assurer les besoins de base des demandeurs d'asile: un lieu pour dormir, de quoi se nourrir, des dispositifs sanitaires et des vêtements. Cette aide s'organise dans les centres collectifs de Fedasil ou de la Croix Rouge, mais aussi dans les habitations individuelles des CPAS ou des ONG. Soutien financier: "Les demandeurs d'asile ne bénéficient pas de soutien financier, uniquement d'un montant limité pour les besoins quotidiens" indique Fedasil. Le montant de cette somme dépend de l'endroit où résident les demandeurs d'asile. Dans un centre d'accueil:Les centres d'accueil couvrent tous les besoins de base. Les demandeurs d'asile adultes reçoivent 7,4 euros d'argent de poche par semaine en plus. Dans une habitation d'un CPAS ou d'une ONG:"Les CPAS ou les ONG perçoit des subsides de Fedasil pour proposer une aide matérielle aux demandeurs d'asile qu'ils accueillent dans les habitations individuelles".Si les demandeurs d'asile doivent assurer leur subsistance eux-mêmes, "ils reçoivent une allocation de 60 euros par semaine et par adulte. Avec cette somme, ils doivent acheter de la nourriture pour trois repas quotidiens, ainsi que les produits d'hygiène comme du shampoing et des rasoirs". Donc pas vraiment de quoi devenir riche.