"Les droits et les libertés des habitants de Hong Kong doivent être garantis. Les solutions ne peuvent être trouvées que par le dialogue", a déclaré Mme Merkel, selon des propos rapportés sur Twitter par son porte-parole, Steffen Seibert. "Il faut tout faire pour éviter la violence", a ajouté la cheffe du gouvernement allemand, arrivée à Pékin pour une visite officielle avec une importante délégation commerciale. Avant son arrivée, des militants du mouvement prodémocratie à Hong Kong ont appelé Mme Merkel à l'aide, dans une lettre publiée mercredi par le quotidien Bild. "Mme la chancelière Merkel, vous avez grandi en RDA. Vous avez fait l'expérience directe des horreurs d'un gouvernement dictatorial", ont rappelé ces militants, parmi lesquels Joshua Wong. "Nous espérons que vous exprimerez votre inquiétude face à notre situation catastrophique et que vous ferez part de nos revendications au gouvernement chinois pendant votre séjour en Chine", ont-ils ajouté. Angela Merkel devait être reçue vendredi soir à dîner par le président Xi Jinping, avant de gagner samedi la ville de Wuhan (centre), où elle doit s'adresser à des étudiants. (Belga)