Les gestionnaires ont attendu trop longtemps avant d'entamer les adaptations obligatoires. Les carnets de commande des sociétés capables de les effectuer sont à présent surchargés, explique l'administration.

Les ascenseurs mis en service après le 1er avril 1984 devaient être modernisés pour fin 2014. Depuis 2015, le SPF Economie mène une campagne de contrôle sur les ascenseurs privés afin de vérifier si les propriétaires ou les gestionnaires ont bien fait procéder aux travaux de modernisation appropriés.

En 2015, le SPF Economie a contrôlé 577 ascenseurs. Seul un sur 10 était conforme aux exigences. Lors du contrôle de suivi, quatre sur 10 étaient en règle. Deux ascenseurs ont été mis sous scellés.

En cas de risque grave constaté, les propriétaires ou gestionnaires qui n'ont pas initié les travaux de modernisation au moment du contrôle de suivi s'exposent notamment à des amendes de 15.000 euros ou plus, rappelle le SPF Economie.

De son côté, le SPF Emploi a contrôlé 703 ascenseurs utilisés dans le cadre professionnel. A peine 137 étaient conformes lors du premier contrôle.

L'arrêté royal relatif à la sécurité des ascenseurs est entré en vigueur en 2003. Les délais de modernisation ont été adaptés à deux reprises.

D'ici au 31 décembre 2016, les ascenseurs mis en service entre le 1er janvier 1958 et le 31 mars 1984 devront également être modernisés. En raison de l'éventuelle valeur historique ou esthétique de ces ascenseurs plus anciens, leurs gestionnaires bénéficient d'un temps plus long pour les sécuriser. Mais mieux vaut pas traîner, conseille le SPF Economie.

Les gestionnaires ont attendu trop longtemps avant d'entamer les adaptations obligatoires. Les carnets de commande des sociétés capables de les effectuer sont à présent surchargés, explique l'administration.Les ascenseurs mis en service après le 1er avril 1984 devaient être modernisés pour fin 2014. Depuis 2015, le SPF Economie mène une campagne de contrôle sur les ascenseurs privés afin de vérifier si les propriétaires ou les gestionnaires ont bien fait procéder aux travaux de modernisation appropriés. En 2015, le SPF Economie a contrôlé 577 ascenseurs. Seul un sur 10 était conforme aux exigences. Lors du contrôle de suivi, quatre sur 10 étaient en règle. Deux ascenseurs ont été mis sous scellés. En cas de risque grave constaté, les propriétaires ou gestionnaires qui n'ont pas initié les travaux de modernisation au moment du contrôle de suivi s'exposent notamment à des amendes de 15.000 euros ou plus, rappelle le SPF Economie. De son côté, le SPF Emploi a contrôlé 703 ascenseurs utilisés dans le cadre professionnel. A peine 137 étaient conformes lors du premier contrôle. L'arrêté royal relatif à la sécurité des ascenseurs est entré en vigueur en 2003. Les délais de modernisation ont été adaptés à deux reprises. D'ici au 31 décembre 2016, les ascenseurs mis en service entre le 1er janvier 1958 et le 31 mars 1984 devront également être modernisés. En raison de l'éventuelle valeur historique ou esthétique de ces ascenseurs plus anciens, leurs gestionnaires bénéficient d'un temps plus long pour les sécuriser. Mais mieux vaut pas traîner, conseille le SPF Economie.