Uniquement des hommes seuls n'ont toutefois pu être pris en charge, et il ne s'agissait pas de mineurs non accompagnés. "Pas un enfant n'est resté à la rue", a assuré le secrétaire d'État, en réponse aux questions de Greet Daems (PTB), Eva Platteau (Groen), Theo Francken (N-VA), Hervé Rigot (PS), Hans Verreyt (Vlaams Belang), Kattrin Jadin (MR), Dries Van Langenhove (Vlaams Belang), Simon Moutquin (Ecolo) et Ben Segers (Vooruit). Le Petit château fait face depuis plusieurs semaines à un manque de places d'accueil. Certaines personnes ont dû se trouver un abri de fortune alors que les nuits sont glaciales. Des efforts sont toutefois fournis pour trouver des places d'accueil supplémentaires. Vendredi passé, toutes les personnes qui se sont présentées ont ainsi pu être accueillies. "Au début de la semaine, on voit toujours plus de personnes. Hier et aujourd'hui, ce n'était pas possible d'accueillir tous les hommes seuls", a expliqué M. Mahdi. Le secrétaire d'État n'a pas donné le nombre précis de personnes concernées. Il s'attend à une amélioration dans les prochains jours. "Nous devrions à nouveau arriver à offrir un accueil à tout le monde mais, naturellement, cela dépendra de l'afflux", a-t-il dit. À court terme, des places supplémentaires seront ouvertes à Molenbeek, Dilbeek, Lommel et Nonceveux. Un travail est également en cours pour transférer des mineurs qui se sont révélés être des majeurs vers les places d'accueil pour adultes. A l'échelle des Communautés, les ministres Valérie Glatigny et Wouter Beke examinent les possibilités de trouver des places en plus pour les mineurs les plus fragiles. Une capacité supplémentaire est en préparation. "Il y a déjà de nombreuses places ouvertes, la préparation en vue de l'ouverture d'un centre d'accueil à Evere encore cette année est en cours, comme à Boom l'an prochain", a expliqué M. Mahdi. Une extension de capacité à la base militaire de Glons, actuellement de 70 places, est à l'étude. (Belga)

Uniquement des hommes seuls n'ont toutefois pu être pris en charge, et il ne s'agissait pas de mineurs non accompagnés. "Pas un enfant n'est resté à la rue", a assuré le secrétaire d'État, en réponse aux questions de Greet Daems (PTB), Eva Platteau (Groen), Theo Francken (N-VA), Hervé Rigot (PS), Hans Verreyt (Vlaams Belang), Kattrin Jadin (MR), Dries Van Langenhove (Vlaams Belang), Simon Moutquin (Ecolo) et Ben Segers (Vooruit). Le Petit château fait face depuis plusieurs semaines à un manque de places d'accueil. Certaines personnes ont dû se trouver un abri de fortune alors que les nuits sont glaciales. Des efforts sont toutefois fournis pour trouver des places d'accueil supplémentaires. Vendredi passé, toutes les personnes qui se sont présentées ont ainsi pu être accueillies. "Au début de la semaine, on voit toujours plus de personnes. Hier et aujourd'hui, ce n'était pas possible d'accueillir tous les hommes seuls", a expliqué M. Mahdi. Le secrétaire d'État n'a pas donné le nombre précis de personnes concernées. Il s'attend à une amélioration dans les prochains jours. "Nous devrions à nouveau arriver à offrir un accueil à tout le monde mais, naturellement, cela dépendra de l'afflux", a-t-il dit. À court terme, des places supplémentaires seront ouvertes à Molenbeek, Dilbeek, Lommel et Nonceveux. Un travail est également en cours pour transférer des mineurs qui se sont révélés être des majeurs vers les places d'accueil pour adultes. A l'échelle des Communautés, les ministres Valérie Glatigny et Wouter Beke examinent les possibilités de trouver des places en plus pour les mineurs les plus fragiles. Une capacité supplémentaire est en préparation. "Il y a déjà de nombreuses places ouvertes, la préparation en vue de l'ouverture d'un centre d'accueil à Evere encore cette année est en cours, comme à Boom l'an prochain", a expliqué M. Mahdi. Une extension de capacité à la base militaire de Glons, actuellement de 70 places, est à l'étude. (Belga)