Il y a quelques semaines, l'opposition N-VA et Vlaams Belang avait réclamé d'autoriser plus de députés dans l'hémicycle, qui accueille normalement 150 parlementaires, mais la demande avait été rejetée en raison des normes plus strictes d'application à Bruxelles. Les nationalistes ont reçu le soutien de l'Institut fédéral des droits humains, ainsi que le rapportait "De Standaard". D'après cette institution, l'arrêté ministériel de police n'impose pas les limitations actuelles. Qui plus, ce n'est pas un arrêté de police qui peut régler le fonctionnement du parlement conformément à l'article 60 de la Constitution. Se posait enfin la question de la proportionnalité de la mesure. Un groupe de travail a fait les comptes pour voir quelles étaient les possibilités en tenant compte du mètre et demi de distance. Le nombre de 67 députés a été retenu, ce qui est toujours insuffisant aux yeux du chef de groupe N-VA, Peter De Roover, qui souhaite que les 150 députés puissent assister au discours de politique générale du Premier ministre le 12 octobre. Une option rejetée par plusieurs autres groupes qui verraient d'un mauvais ?il un parlement s'accorder à lui-même une exception. (Belga)

Il y a quelques semaines, l'opposition N-VA et Vlaams Belang avait réclamé d'autoriser plus de députés dans l'hémicycle, qui accueille normalement 150 parlementaires, mais la demande avait été rejetée en raison des normes plus strictes d'application à Bruxelles. Les nationalistes ont reçu le soutien de l'Institut fédéral des droits humains, ainsi que le rapportait "De Standaard". D'après cette institution, l'arrêté ministériel de police n'impose pas les limitations actuelles. Qui plus, ce n'est pas un arrêté de police qui peut régler le fonctionnement du parlement conformément à l'article 60 de la Constitution. Se posait enfin la question de la proportionnalité de la mesure. Un groupe de travail a fait les comptes pour voir quelles étaient les possibilités en tenant compte du mètre et demi de distance. Le nombre de 67 députés a été retenu, ce qui est toujours insuffisant aux yeux du chef de groupe N-VA, Peter De Roover, qui souhaite que les 150 députés puissent assister au discours de politique générale du Premier ministre le 12 octobre. Une option rejetée par plusieurs autres groupes qui verraient d'un mauvais ?il un parlement s'accorder à lui-même une exception. (Belga)