La mobilité est un paramètre capricieux. Dans le cas de Nivelles en mutation tant démographique qu'urbanistique, les curseurs sont particulièrement... mobiles. Comme quand l'offre hospitalière se déportera à l'horizon de cinq ans hors du centre-ville et deviendra, pour l'ouest du Brabant wallon, un des pôles médicaux majeurs. Et la source de nouveaux problèmes de mobilité, à peine atténués par la localisation du nouvel hôpital à proximité d'un dépôt du TEC. Le défi reste automobile.
...