Sisyphe des temps modernes, la brigade antigraffitis parcourt Liège où elle chasse les graffitis et traque les tagueurs. Une mission quotidienne et répétitive, et un problème insoluble. Arrêts de bus, entrepôts désaffectés ou devantures de commerces, les cibles sont inépuisables et les auteurs, infatigables. C'est que, pour un même tagueur, on compte parfois de nombreux graffitis, à l'instar du Liégeois BTC (pour Brûle tes cahiers) interpellé en flagrant délit en 2015 et poursuivi comme étant l'auteur de pas moins de 296 tags à travers la ville...