Selon des chiffres fournis mardi par la ministre de l'Education Caroline Désir (PS) en commission du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, 913 élèves sont à ce jour toujours dans l'attente d'une place dans la capitale, alors qu'il n'y subsiste plus que... 785 places de libre à peine. Face à cette situation, la ministre a annoncé qu'elle prendrait sous peu contact avec les écoles de la capitale pour qu'elles créent d'urgence des places supplémentaires. Il y a quinze jours, face à cette situation critique, la Ville de Bruxelles -qui gère plusieurs écoles communales sur son territoire- avait déjà annoncé la création de 200 places supplémentaires dans deux de ses établissements. Pour encourager d'autres écoles à suivre cette voie, la ministre Désir a annoncé que le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles allait dégager des moyens financiers pour permettre à ces écoles d'augmenter leur personnel d'encadrement. Dans le Brabant wallon, 84 élèves sont à ce jour toujours dans l'attente d'une place pour la rentrée de septembre. Mais à l'inverse de la capitale, le nombre de places encore disponibles dans la jeune province est bien supérieur à la demande puisqu'elles sont au nombre de 362, selon les chiffres livrés par Mme Désir. Celle-ci répondait à une question en commission du député André Antoine (cdH). (Belga)

Selon des chiffres fournis mardi par la ministre de l'Education Caroline Désir (PS) en commission du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, 913 élèves sont à ce jour toujours dans l'attente d'une place dans la capitale, alors qu'il n'y subsiste plus que... 785 places de libre à peine. Face à cette situation, la ministre a annoncé qu'elle prendrait sous peu contact avec les écoles de la capitale pour qu'elles créent d'urgence des places supplémentaires. Il y a quinze jours, face à cette situation critique, la Ville de Bruxelles -qui gère plusieurs écoles communales sur son territoire- avait déjà annoncé la création de 200 places supplémentaires dans deux de ses établissements. Pour encourager d'autres écoles à suivre cette voie, la ministre Désir a annoncé que le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles allait dégager des moyens financiers pour permettre à ces écoles d'augmenter leur personnel d'encadrement. Dans le Brabant wallon, 84 élèves sont à ce jour toujours dans l'attente d'une place pour la rentrée de septembre. Mais à l'inverse de la capitale, le nombre de places encore disponibles dans la jeune province est bien supérieur à la demande puisqu'elles sont au nombre de 362, selon les chiffres livrés par Mme Désir. Celle-ci répondait à une question en commission du député André Antoine (cdH). (Belga)