Le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne ont exhorté la Corée du Nord à "prendre des mesures concrètes en vue de sa dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible et à engager des négociations significatives avec les Etats-Unis, comme convenu entre le Président Trump et Kim Jong Un le 30 juin" lors de la rencontre entre les deux hommes à la Zone démilitarisée entre les deux Corées. La Corée du Nord a pour interdiction de lancer des missiles balistiques en vertu des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, mais Séoul a affirmé que les engins tirés mercredi depuis la région de Wonsan (est) étaient deux missiles balistiques à courte portée qui ont parcouru environ 250 kilomètres. "De sérieux efforts de la part de la Corée du Nord pour renouer le dialogue diplomatique et progresser sur la voie de la dénucléarisation sont la meilleure façon de garantir la sécurité et la stabilité de la péninsule coréenne, ainsi qu'un avenir meilleur pour le peuple nord-coréen", ont déclaré les pays européens du Conseil de sécurité dans une déclaration commune. Pyongyang et Washington sont engagés depuis plus d'un an dans un processus diplomatique pour régler la question des programmes nucléaire et balistique nord-coréens. Lors de leur entrevue impromptue en juin dans la Zone démilitarisée, les deux hommes avaient alors convenu de reprendre les discussions. Mais cet engagement ne s'est pas concrétisé et Pyongyang a averti récemment que le processus pourrait capoter si des manoeuvres militaires communes entre les Sud-Coréens et les Américains se déroulaient comme prévu en août. "Les sanctions internationales doivent rester en place et être pleinement appliquées jusqu'à ce que les programmes nucléaires et de missiles balistiques de la Corée du Nord soient démantelés. Il est essentiel que le Conseil de sécurité fasse preuve d'unité dans le respect de ses résolutions ", ont ajouté la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne. (Belga)