"Nous savons combien les jeunes ont déjà subi un coup de frein terrible dans leurs apprentissages lors du premier confinement. Aujourd'hui, les dégâts sont là et il faut en être conscients", a expliqué M. Jeholet. "C'était donc une ligne verte pour l'ensemble des gouvernements de garder les écoles ouvertes", a-t-il ajouté. "Nous devons être attentifs à l'éducation de nos enfants et préserver, aussi, les travaux pratiques ainsi que les stages", a encore indiqué Pierre-Yves Jeholet. (Belga)

"Nous savons combien les jeunes ont déjà subi un coup de frein terrible dans leurs apprentissages lors du premier confinement. Aujourd'hui, les dégâts sont là et il faut en être conscients", a expliqué M. Jeholet. "C'était donc une ligne verte pour l'ensemble des gouvernements de garder les écoles ouvertes", a-t-il ajouté. "Nous devons être attentifs à l'éducation de nos enfants et préserver, aussi, les travaux pratiques ainsi que les stages", a encore indiqué Pierre-Yves Jeholet. (Belga)