Jouets, cosmétiques, appareils électroniques ou encore équipements de sport se vendent et s'achètent à souhait sur les sites de commerce en ligne. Or, il n'est pas toujours aisé pour le consommateur de ne pas tomber dans le piège d'offres étrangères trompeuses qui fournissent en réalité de la contrefaçon, avertit l'administration des Douanes. C'est pourquoi celle-ci met un point d'honneur à contrôler minutieusement l'arrivée des colis dans le pays, notamment à Bierset, où se trouve l'un des aéroports de fret les plus importants de Belgique. Dans l'optique de lutter contre la contrefaçon via le net, l'administration générale des Douanes et Accises a par ailleurs créé une cellule, "le cybersquad", destinée à combattre l'importation de marchandises illégales par internet. Cette cellule, qui existe depuis novembre 2012, effectue des recherches sur internet et enquête sur les saisies de colis postaux. "Il s'agit non seulement de protéger les détenteurs de droits de propriété intellectuelle ainsi que les rentrées fiscales du pays, mais également et avant tout, de protéger les consommateurs contre les risques de la qualité hasardeuse des produits contrefaits, qui ne respectent aucune norme de santé, de protection de l'environnement ou de protection des travailleurs", a souligné l'administration des Douanes. Le ministre des Finances et de la Lutte contre la Fraude Fiscale, Johan Van Overtveldt, a tenu, pour sa part, à souligner l'enjeu économique énorme qui découle de la contrefaçon. "Le commerce de la contrefaçon contribue à financer des réseaux criminels et fait de la concurrence déloyale aux sociétés qui respectent les règles de la propriété intellectuelle". (Belga)

Jouets, cosmétiques, appareils électroniques ou encore équipements de sport se vendent et s'achètent à souhait sur les sites de commerce en ligne. Or, il n'est pas toujours aisé pour le consommateur de ne pas tomber dans le piège d'offres étrangères trompeuses qui fournissent en réalité de la contrefaçon, avertit l'administration des Douanes. C'est pourquoi celle-ci met un point d'honneur à contrôler minutieusement l'arrivée des colis dans le pays, notamment à Bierset, où se trouve l'un des aéroports de fret les plus importants de Belgique. Dans l'optique de lutter contre la contrefaçon via le net, l'administration générale des Douanes et Accises a par ailleurs créé une cellule, "le cybersquad", destinée à combattre l'importation de marchandises illégales par internet. Cette cellule, qui existe depuis novembre 2012, effectue des recherches sur internet et enquête sur les saisies de colis postaux. "Il s'agit non seulement de protéger les détenteurs de droits de propriété intellectuelle ainsi que les rentrées fiscales du pays, mais également et avant tout, de protéger les consommateurs contre les risques de la qualité hasardeuse des produits contrefaits, qui ne respectent aucune norme de santé, de protection de l'environnement ou de protection des travailleurs", a souligné l'administration des Douanes. Le ministre des Finances et de la Lutte contre la Fraude Fiscale, Johan Van Overtveldt, a tenu, pour sa part, à souligner l'enjeu économique énorme qui découle de la contrefaçon. "Le commerce de la contrefaçon contribue à financer des réseaux criminels et fait de la concurrence déloyale aux sociétés qui respectent les règles de la propriété intellectuelle". (Belga)