Cette table de mesure constitue un élément rare puisqu'elle est la troisième à avoir été découverte dans cette zone du centre de Jérusalem, selon l'un des directeurs des fouilles de l'Autorité des antiquités d'Israël, Ari Levy. "Jusqu'à présent, les fouilles de Jérusalem n'avaient permis de découvrir que deux tables similaires qui ont été utilisées pour mesurer les volumes: une pendant les années 1970 dans le quartier des fouilles juives, et une autre dans les fouilles de Shuafat, dans le nord de Jérusalem", a indiqué l'archéologue Ronny Reich. La table en pierre dévoilée lundi servait à créer des unités de mesure standardisées pour les liquides comme le vin et l'huile d'olive, et appartenait au préfet du marché, a expliqué l'archéologue Levy. "Les commerçants avaient besoin d'une unité de mesure standardisée, et lorsqu'ils voulaient s'assurer qu'ils travaillaient tous avec la même, ils allaient voir l'Agoranomos, le préfet du marché, une fonction commune dans plusieurs villes de l'Empire romain. Grâce à cette table, les commerçants savaient combien de litres d'huile d'olive ils vendaient, par exemple", a-t-il détaillé. Cette découverte "est une preuve qu'il y a eu des activités commerciales puisque la seule personne qui possédait ce genre d'instruments était le préfet du marché", a-t-il souligné. "Nous ignorions (encore récemment) qu'il y avait un marché antique à cet emplacement. La découverte de ce marché (...) nous aide à reconstruire l'histoire juive et romaine de Jérusalem", résume-t-il. Les fouilles sont gérées par l'Autorité des antiquités d'Israël du parc national de la Cité de David. La Cité de David s'étend au pied des remparts de la Vieille ville à Silwan, quartier palestinien de Jérusalem-Est, annexée et occupée par Israël. Elle constitue un site de fouilles israéliennes intensives et controversées, compte tenu de la querelle entre Israéliens et Palestiniens sur la souveraineté de Jérusalem-Est et de l'importance de l'enjeu historique dans un tel contexte. La Cité de David est gérée par l'organisation nationaliste Elad, dont le but avoué est de renforcer la présence juive dans les quartiers arabes de Jérusalem-Est. Selon elle, le complexe archéologique et touristique est situé sur l'ancienne cité bâtie par le roi David. (Belga)

Cette table de mesure constitue un élément rare puisqu'elle est la troisième à avoir été découverte dans cette zone du centre de Jérusalem, selon l'un des directeurs des fouilles de l'Autorité des antiquités d'Israël, Ari Levy. "Jusqu'à présent, les fouilles de Jérusalem n'avaient permis de découvrir que deux tables similaires qui ont été utilisées pour mesurer les volumes: une pendant les années 1970 dans le quartier des fouilles juives, et une autre dans les fouilles de Shuafat, dans le nord de Jérusalem", a indiqué l'archéologue Ronny Reich. La table en pierre dévoilée lundi servait à créer des unités de mesure standardisées pour les liquides comme le vin et l'huile d'olive, et appartenait au préfet du marché, a expliqué l'archéologue Levy. "Les commerçants avaient besoin d'une unité de mesure standardisée, et lorsqu'ils voulaient s'assurer qu'ils travaillaient tous avec la même, ils allaient voir l'Agoranomos, le préfet du marché, une fonction commune dans plusieurs villes de l'Empire romain. Grâce à cette table, les commerçants savaient combien de litres d'huile d'olive ils vendaient, par exemple", a-t-il détaillé. Cette découverte "est une preuve qu'il y a eu des activités commerciales puisque la seule personne qui possédait ce genre d'instruments était le préfet du marché", a-t-il souligné. "Nous ignorions (encore récemment) qu'il y avait un marché antique à cet emplacement. La découverte de ce marché (...) nous aide à reconstruire l'histoire juive et romaine de Jérusalem", résume-t-il. Les fouilles sont gérées par l'Autorité des antiquités d'Israël du parc national de la Cité de David. La Cité de David s'étend au pied des remparts de la Vieille ville à Silwan, quartier palestinien de Jérusalem-Est, annexée et occupée par Israël. Elle constitue un site de fouilles israéliennes intensives et controversées, compte tenu de la querelle entre Israéliens et Palestiniens sur la souveraineté de Jérusalem-Est et de l'importance de l'enjeu historique dans un tel contexte. La Cité de David est gérée par l'organisation nationaliste Elad, dont le but avoué est de renforcer la présence juive dans les quartiers arabes de Jérusalem-Est. Selon elle, le complexe archéologique et touristique est situé sur l'ancienne cité bâtie par le roi David. (Belga)