Wallonie-Bruxelles Images, l'agence officielle qui promeut l'audiovisuel francophone belge à l'étranger, dément : "Dans le pavillon, tout est à 50-50, en termes de nombre de bacs à flyers, de panneaux et de langues (flamand, français et anglais). Seulement, à côté du bâtiment, il y a un stand de Screen Flanders, l'équivalent flamand de Wallimage, le fonds régional d'investissement dans l'audiovisuel. Et tout y est axé sur le cinéma flamand. C'est normal : la Flandre met la priorité, depuis 5-6 ans, sur l'exportation de ses films. Nous pas : nos films étant performants et crédibles depuis des années à l'étranger, notre priorité, c'est le marché intérieur francophone belge."

LV

Wallonie-Bruxelles Images, l'agence officielle qui promeut l'audiovisuel francophone belge à l'étranger, dément : "Dans le pavillon, tout est à 50-50, en termes de nombre de bacs à flyers, de panneaux et de langues (flamand, français et anglais). Seulement, à côté du bâtiment, il y a un stand de Screen Flanders, l'équivalent flamand de Wallimage, le fonds régional d'investissement dans l'audiovisuel. Et tout y est axé sur le cinéma flamand. C'est normal : la Flandre met la priorité, depuis 5-6 ans, sur l'exportation de ses films. Nous pas : nos films étant performants et crédibles depuis des années à l'étranger, notre priorité, c'est le marché intérieur francophone belge." LV