Alors que la police croule sous le travail dans l'ouest de la capitale, il s'agit de la zone qui recevra la dotation la moins importante en termes relatifs. La zone Ouest reçoit ainsi 15 euros de moins par habitant que ce que perçoivent les zones plus riches du sud de la région (Uccle, Watermael-Boitsfort, Woluwe-Saint-Pierre).

Vilvorde, d'où sont partis plusieurs dizaines de jeunes vers la Syrie, reçoit par ailleurs trois fois moins de fonds par habitant que la commune de Doische dans la province de Namur.

"C'est incompréhensible que ces montants ne soient pas adaptés après les attentats du 22 mars. Molenbeek a besoin de plus de moyens", estime Hans Bonte.

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) admet qu'il existe des distorsions, mais se refuse à modifier les dotations.

Alors que la police croule sous le travail dans l'ouest de la capitale, il s'agit de la zone qui recevra la dotation la moins importante en termes relatifs. La zone Ouest reçoit ainsi 15 euros de moins par habitant que ce que perçoivent les zones plus riches du sud de la région (Uccle, Watermael-Boitsfort, Woluwe-Saint-Pierre). Vilvorde, d'où sont partis plusieurs dizaines de jeunes vers la Syrie, reçoit par ailleurs trois fois moins de fonds par habitant que la commune de Doische dans la province de Namur. "C'est incompréhensible que ces montants ne soient pas adaptés après les attentats du 22 mars. Molenbeek a besoin de plus de moyens", estime Hans Bonte. Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) admet qu'il existe des distorsions, mais se refuse à modifier les dotations.