Madame Ronchard a été imaginée par Vadot, le dessinateur étoile du Vif/L'Express. Née dans ces pages en 1997, en pleine affaire Dutroux, cette dame perpétuellement en colère pourrait passer aux yeux de certains comme une sorte de gilet jaune avant l'heure. Vociférant contre tout et tout le monde, pestant seule devant sa télé, percevant des complots partout, à commencer par la météo toujours maussade, manipulation ultime des puissants. Evidemment !

Nicolas Vadot a décidé d'en faire le personnage central d'albums de bande dessinée. Le premier tome est déjà imprimé. L'histoire : dans un pays imaginaire, le Pleutoultan, il pleut 365 jours par an et un de plus lors des années bissextiles. Le Pleutoultan est connu dans le monde entier pour deux raisons : ses asperges onctueuses, lui procurant richesse et opulence, et son équipe nationale de football, les Asperges Blanches, la plus nulle de la planète. Elle n'a jamais gagné un seul match de toute son existence... Evelyne Ronchard, flanquée de son fidèle acolyte Gédéon, est convaincue qu'il s'agit là d'une conspiration, ourdie par le pouvoir en place, incarné par Edmond Lebourdon, Premier ministre libéral socialiste de centre-droit, à tendance écologiste. A partir de là, Madame Ronchard décide de prendre le taureau par les cornes, pour mener la révolution. Avec un slogan de campagne imparable : "Make Pleutoultan great again !" "Citoyenne militante", comme elle se définit elle-même, humaniste patentée, elle n'hésite cependant pas à user de la force lorsque l'on s'oppose à elle.

Le Vif/L'Express entame cette semaine la pré-publication du premier des trois tomes (A bas tout !) que comportera la série (60 planches chacun), qui a d'abord été financée par 163 "édinautes" (éditeurs-internautes) sur la plateforme de crowdfunding Sandawe.com/

Vous pouvez d'ores et déjà acquérir l'album au prix de 17,95 euros uniquement via www.levif.be/ronchard ‒ il ne sera pas diffusé dans le commerce, à l'exception de quelques libraires bruxellois. C'est donc une exclusivité Le Vif/L'Express ! Le livre compte vingt pages de plus que les planches prépubliées, sous forme de making of de l'une des scènes de ce récit. Dont voici un aperçu : http://www.nicolasvadot.com/fr/bandes_dessinees/Mme_Ronchard/casting.html

Madame Ronchard a été imaginée par Vadot, le dessinateur étoile du Vif/L'Express. Née dans ces pages en 1997, en pleine affaire Dutroux, cette dame perpétuellement en colère pourrait passer aux yeux de certains comme une sorte de gilet jaune avant l'heure. Vociférant contre tout et tout le monde, pestant seule devant sa télé, percevant des complots partout, à commencer par la météo toujours maussade, manipulation ultime des puissants. Evidemment ! Nicolas Vadot a décidé d'en faire le personnage central d'albums de bande dessinée. Le premier tome est déjà imprimé. L'histoire : dans un pays imaginaire, le Pleutoultan, il pleut 365 jours par an et un de plus lors des années bissextiles. Le Pleutoultan est connu dans le monde entier pour deux raisons : ses asperges onctueuses, lui procurant richesse et opulence, et son équipe nationale de football, les Asperges Blanches, la plus nulle de la planète. Elle n'a jamais gagné un seul match de toute son existence... Evelyne Ronchard, flanquée de son fidèle acolyte Gédéon, est convaincue qu'il s'agit là d'une conspiration, ourdie par le pouvoir en place, incarné par Edmond Lebourdon, Premier ministre libéral socialiste de centre-droit, à tendance écologiste. A partir de là, Madame Ronchard décide de prendre le taureau par les cornes, pour mener la révolution. Avec un slogan de campagne imparable : "Make Pleutoultan great again !" "Citoyenne militante", comme elle se définit elle-même, humaniste patentée, elle n'hésite cependant pas à user de la force lorsque l'on s'oppose à elle.Le Vif/L'Express entame cette semaine la pré-publication du premier des trois tomes (A bas tout !) que comportera la série (60 planches chacun), qui a d'abord été financée par 163 "édinautes" (éditeurs-internautes) sur la plateforme de crowdfunding Sandawe.com/