Intitulé "City of Things", il est le fruit d'une collaboration entre le centre flamand d'études digitales iMinds, la Ville d'Anvers et le fournisseur Mobile Vikings.

Un certain nombre de détecteurs seront placés dans les endroits les plus fréquentés de la ville, comme le centre historique et la rue commerçante par exemple, afin de capter les signaux émis par les GSM des passants. Le but étant d'étudier comment les gens se déplacent à travers la ville ou de bien rediriger les visiteurs vers les parkings de la périphérie.

Le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever (N-VA) entend démarrer le projet lors de la période des soldes, à la fin de l'année. Cette technologie permettra notamment d'évaluer la capacité et la fréquentation exacte d'un événement.

Selon Bart De Wever, la protection de la vie privée est garantie. "Nous n'analysons que le signal émis, les passants resteront anonymes", assure-t-il.

Intitulé "City of Things", il est le fruit d'une collaboration entre le centre flamand d'études digitales iMinds, la Ville d'Anvers et le fournisseur Mobile Vikings. Un certain nombre de détecteurs seront placés dans les endroits les plus fréquentés de la ville, comme le centre historique et la rue commerçante par exemple, afin de capter les signaux émis par les GSM des passants. Le but étant d'étudier comment les gens se déplacent à travers la ville ou de bien rediriger les visiteurs vers les parkings de la périphérie.Le bourgmestre d'Anvers Bart De Wever (N-VA) entend démarrer le projet lors de la période des soldes, à la fin de l'année. Cette technologie permettra notamment d'évaluer la capacité et la fréquentation exacte d'un événement. Selon Bart De Wever, la protection de la vie privée est garantie. "Nous n'analysons que le signal émis, les passants resteront anonymes", assure-t-il.